Charte de notre écohameau


Les valeurs de l'écolieu sont rassemblées dans la présente charte et serviront de référentiel aux EcoCycliens et EcoCycliennes (habitant.e.s de l'écohameau). Toute personne présente sur l’écohameau est concernée par cette charte.
Chacun est invité à en prendre connaissance, à accepter, promouvoir son application et faire vivre et faire progresser le savoir être, le savoir-faire ainsi que promouvoir le partage des connaissances acquises.

Elle n'est pas figée et pourra évoluer au fil du temps, dans le respect du mode de gouvernance adopté par les EcoCycliens et EcoCycliennes , sous condition que l'évolution soit nécessaire, justifiée, fondamentale au projet et validée par tous.

Nos objectifs :

- Offrir une vie proche de la nature, propice à une évolution de la conscience, du respect de soi*, d'autrui et de l'environnement.
- Permettre de tendre vers une autonomie la plus totale possible sur le plan énergétique, alimentaire et une vie confortable, tout en diminuant l’empreinte écologique de l’humain sur la planète.
- Assurer une production agricole/alimentaire qui répond à minima aux critères de l'agriculture biologique, et qui vise la plus haute densité nutritionnelle* possible.
- S’intégrer au maximum dans le paysage local, en tissant des liens avec les différents acteurs du territoire et en favorisant l’émergence d’un écosystème coopératif et convivial.
- Étudier de manière quantitative et qualitative l’évolution du projet à travers le recueil de données en vue d’augmenter l’impact social et scientifique du projet.

1. L’écologie
- Protéger et favoriser la biodiversité (faune, flore) sur l’ensemble des lieux où se développe EcoCycle sans porter atteinte aux écosystèmes préexistants au projet.
- Développer des cultures respectueuses de l’équilibre naturel du lieu et des paysages.
- Utiliser les techniques* les plus efficaces tout en étant les plus respectueuses de l’environnement.
- Ne produire qu’une quantité minimale de déchets* et les considérer autant que possible comme des ressources potentielles.
- Bâtir des constructions aux normes écologiques élevées en utilisant au maximum des matériaux biosourcés local.
- Recourir au maximum à une utilisation des énergies renouvelables*.
- Tendre vers une autonomie maximale en énergie, eau et alimentation dans le but de préserver l’environnement.


2. Développement humain
- Faciliter l’émancipation, l’épanouissement personnel, spirituel et culturel, l’écoute du corps.
- Accompagner chacun dans son autonomisation*, sa responsabilisation, son ouverture à la joie.
- Tendre vers une vie respectueuse de sa santé*.


3. Les relations
Les EcoCycliennes et EcoCycliens aspirent à :
- Entretenir des relations bienveillantes, paisibles, authentiques et de confiance.
- Replacer le don* au cœur de leurs relations
- Développer entre eux une communication non violente*, douce et honnête.
- Gérer les différends dans une optique d’harmonisation constructive et créatrice.
- Accueillir les conflits qui se présentent, les accompagner et célébrer la restauration des relations.
- Faciliter l’expression de l’intelligence collective*.
- Être ouvert vers l’extérieur et accueillir la diversité avec joie.
- Favoriser l’épanouissement individuel comme celui du collectif.
- Assurer le respect de la liberté et du rythme de chacun, en équilibre avec le projet collectif.
- Faire preuve d’écoute active* et rechercher un dialogue franc et authentique.
- Ne pas confondre personne et rôle.


4. Responsabilité
- Accepter et assumer la responsabilité de ses actes, paroles, gestes, ainsi que les conséquences qui en découlent, et faire de cela une source d’enseignement.
- Les enfants restent sous la responsabilité* de leurs parents ou de la personne à qui ils.elles ont été confié.e.s.


5. Solidarités
- Favoriser un fonctionnement juste et équitable* pour tous les EcoCyclien .ne.s.
- Développer une solidarité active (partage des tâches au sein de l’écohameau, aide aux activités d’EcoCycle ).
- Soutenir la création d’autres lieux et activités écologiques.
- Faciliter et accompagner toutes les formes de solidarité et d’entre-aide sur le lieu : intergénérationnelle, internationale, interculturelle et vis-à-vis des personnes en situation de handicap.


6. Organisation
Gouvernance
- Expérimenter la mise en œuvre d'une gouvernance partagée* où les maîtres mots sont confiance et responsabilisation, aux antipodes d'un mode de gouvernance pyramidale.
Avec l’extérieur
- Participer à la vie culturelle, sociale et politique locale.


7. Espace expérimental
Afin de faciliter et favoriser la dimension recherche-action du projet, il est nécessaire de faire de ce lieu un espace expérimental* ouvert.

Dans cette optique, les habitants.e. s'engagent à :
- Être coopératif dans la dimension expérimentale du projet ;
- Fournir des informations sur les variables d'observation* définies par l'ensemble du collectif, tout en ayant un droit de regard sur la diffusion des données considérées à caractère personnel.

L'équipe de recherche quant à elle s'engage à :
- Mettre en place un protocole de recherche validé par l’ensemble du collectif, qui encadrera l’utilisation des données recueillies.

8. Liberté d’expression et de conscience
- Créer un espace ouvert au dialogue ; toute croyance personnelle est accueillie en tant que richesse d’échange et de partages ; toutefois elle ne peut faire l’objet d’aucun prosélytisme.
- Respecter chaque personne quels que soient son sexe et/ou genre, ses origines, sa couleur de peau, son orientation sexuelle, son âge, ses opinions politiques, son handicap ou son apparence physique.

Lexique


Respect de soi : apprendre à écouter son ressenti, identifier et prendre en compte ses besoins, savoir les communiquer si besoin.

Densité nutritionnelle : indice qui mesure le contenu de cet aliment en nutriments indispensables à la santé (vitamines, minéraux, oligoéléments...), par rapport à son contenu énergétique. Les aliments riches en vitamines et minéraux présentent un indice de densité nutritionnelle élevé.

Techniques : ensemble des connaissances et savoir-faire compris dans une compétence donnée.

Déchets : matériaux rejetés comme n’ayant pas une valeur immédiate ou laissés comme résidus d’une processus ou d’une opération.

Énergies renouvelables : sources d'énergies dont le renouvellement naturel est assez rapide pour qu'elles puissent être considérées comme inépuisables à l'échelle du temps humain.

Autonomisation : désir et capacité à se prendre en charge individuellement.

Vie respectueuse de sa santé : tendre vers une vie saine (activité physique, alimentation, …) permettant à l’espérance de vie en bonne santé d’être la plus proche possible de celle de fin de vie.

Don : action de donner sans contrepartie, un don se veut désintéressé et intemporel - il peut s'agir d'un don matériel (en nature : légumes, fruits, utilisation d'un outil...) ou immatériel (donner de son temps par exemple).

Communication Non-violente : processus de communication. C'est « le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d'en faire autant ». L'expression « non violente » est une référence au mouvement de Gandhi et signifie ici le fait de communiquer avec l'autre sans lui nuire. On parle également d'une « communication consciente » dont les caractéristiques principales sont l'empathie, l'authenticité et la responsabilité.

Intelligence collective : faculté d’interagir et d'échanger au sein d'un groupe dans un but commun.

Écoute active : également appelé écoute bienveillante, initialement conçu pour l’accompagnement de l’expression des émotions. Elle consiste à mettre en mot les sentiments exprimés de manière tacite ou implicite.

Les enfants restent sous la responsabilité : les autres adultes sont en droit de communiquer avec les enfants, en veillant à rester bienveillants et dans le cadre d'une relation mutuellement respectueuse. L'ensemble des adultes veillera à ce que les enfants ne se mettent pas en danger et n'aillent pas dans les lieux qui auront été signalés comme inaccessibles.

Juste et équitable : permettre à chacun de répondre à ses besoins et aux besoins du collectif en fonction de ses moyens

Gouvernance partagée : ensemble des règles relationnelles et organisationnelles qui permettent à un groupe de développer la co-responsabilisation de ses membres et la conscience coopérative en mettant le pouvoir de l’intelligence collective au service du projet.

Espace expérimental : c’est un lieu « pilote » qui est organisé de manière à pouvoir recueillir des données nécessaires à l’étude scientifique de variables sociales, environnementales, sanitaires, énergétiques et agricoles.

Variables d’observation : c’est l’observation d’une grandeur quantitative ou qualitative.